Le Prêt à Taux Zéro pour financer votre projet immobilier

Selon le type de bien et en respectant certaines conditions, vous pouvez bénéficier d'un prêt à taux zéro pour financer l'achat de votre logement. George & Parfait vous détaille les caractéristiques de ce dispositif pour faciliter vos démarches. 

Un dispositif à privilégier pour les petits revenus

Vous avez comme projet d'acheter votre premier bien immobilier ? Faites une demande pour obtenir une aide grâce au Prêt à Taux Zéro. Pour en bénéficiez, vous devez remplir plusieurs conditions. Il est réservé aux foyers avec des petits revenus pour financer la construction ou l'achat d'un logement neuf. Toutefois, si vous souhaitez rénover un bien ancien ou transformer un local commercial en logement, vous pouvez accéder au prêt à taux zéro, le tout sans verser des intérêts. 

Les conditions pour accéder au Prêt à Taux Zéro

Le PTZ est réservé aux primoaccédants qui n'ont pas été propriétaires de leur logement actuel dans les deux années précédant la demande. Cependant, cette condition ne s'applique pas si votre bien a subi une catastrophe naturelle ou si vous présentez un handicap. 

Pour en bénéficier, le montant de vos ressources et celles des futurs occupants doit être inférieur au plafond défini par la loi. Selon la situation géographique du bien, ce plafond peut varier.

Vous devez utiliser votre logement en tant que résidence principale au plus tard 1 ans après son achat ou la fin des travaux de construction. Le bien ne peut se louer seulement lorsque le prêt est achevé, excepté dans certains cas (modification du lieu de travail, chômage longue durée, divorce, etc.)

Un échéancier pour s'y retrouver

La durée de remboursement de votre prêt coincide également avec la somme de vos revenus. Cette durée s'étend généralement entre 12 à 25 ans. Selon l'emplacement de votre bien et le nombre d'habitants qui logeront à l'intérieur, un certain montant vous sera accordé. Pour vous donner un ordre d'idée, les sommes maximales qui peuvent vous être accordées se situent entre 24 000 et 118 000 euros. 

Il est également important de noter que le PTZ ne peut s'utiliser seul pour financer la totalité de votre investissement. Le taux maximal est de 40%. Vous devez par conséquent faire d'autres demandes de prêts ou augmenter votre apport personnel. 

Ce qui a changé en 2016

Le dispositif du prêt à taux zéro a été revu en 2016. En effet, en plus du financement à hauteur de 40%, les plafonds de revenus ont été augmentées. Il y a donc une plus grande part de personnes qui peuvent en bénéficier. 

La durée du prêt peut désormais s'étendre à 25 ans pour des plus petites mensualités et le différé du remboursement varie entre 5 et 15 ans. Aussi, les logements anciens qui nécessitent une réhabilitation sont seulement limités à certaines zones rurales.